L’histoire


L’histoire typiquement languedocienne du vignoble de la Jasse

Avant les années 60, la majorité de la surface du Domaine de la Jasse était utilisée pour le bétail. Lorsque la famille Baujard, rapatriée d’Afrique du Nord, devint propriétaire du domaine, elle commença à développer la surface viticole. Ils découvrirent que les sols du Domaine, avaient les potentialités d’un grand terroir viticole : un climat méditerranéen favorable à la maturité des baies de raisin et un micro climat lié à la position du domaine sur les premiers contreforts des Cévennes.

La famille Baujard commença alors à récupérer  plus de surface pour la vigne et jeta les bases du Domaine de la Jasse tel qu’il est aujourd’hui.

Ce que l’on appelle les « défriches de garrigue »,  terres vierges de toute culture, ou seules les plantes méditerranéennes poussaient ont depuis aussi été transformées par nos voisins : c’est le cas des terroirs du Pic Saint Loup, d’Aniane, et de Montpeyroux notamment. A ce titre, le domaine de la Jasse a été précurseur en défrichant les garrigues dès les années 1970.

La transformation du domaine

Par la suite, Hans Walraven, grand importateur de vin hollandais acheta le domaine au début des années 90. Il trouva au domaine de La Jasse un endroit idéal pour développer son propre rêve, produire un grand Cabernet-Sauvignon.
Les sols vierges, la protection en flanc de colline, et les conditions microclimatiques lui rappelaient beaucoup Bordeaux, et lui donnèrent tous les ingrédients pour réussir.

Le défi fut de récupérer plus de surface pour les vignes et de construire une cave professionnelle. Pour être en mesure de créer un vignoble et une cave à la hauteur de ses espérances, il avait désespérément besoin d’un vigneron de talent, en mesure de suivre ses attentes et, le plus important, de croire en son rêve de Cabernet.
En collaboration avec Bruno Le Breton et d’autres membres de son équipe, ils parvinrent lentement à réaliser cet objectif ambitieux.

La passation

En 2008, Hans Walraven part à la retraite et vend le domaine de la Jasse à Bruno Le Breton. Ensemble, ils ont dessiné le vignoble de La Jasse avec le souci constant de produire chaque année un grand vin.